Chantiers archéologiques

Carte:

Departement:
Nord
Commune:

Neuville-en-Ferrain

Nom du chantier:

Le Petit Menin

Description courte:

Occupation rurale laténienne et gallo-romaine

Description:

Le projet de la création d’une ZAC sur la commune de Neuville-en-Ferrain au lieu-dit Le Petit Menin est à l’origine de la prescription d’une fouille préventive par le Service Régional de l’Archéologie du Nord-Pas-de-Calais sur une surface de 1.8 ha. L’opération s’est déroulée du 18 avril au 27 août 2013.

Les structures mises au jour relèvent de trois grandes phases d’occupation attribuées, par la stratigraphie, le mobilier céramique et les datations radiocarbones, aux périodes protohistorique, gallo-romaine et moderne-contemporaine. L’occupation principale (Phase I), la plus conséquente, se place à la période laténienne et se développe sur les deux tiers septentrionaux de l’emprise, le tiers restant n’ayant révélé que la présence de chablis. Elle se matérialise par trois types de structures : des fossés, des bâtiments sur poteaux et des enclos quadrangulaires fossoyés. Les fossés, quasi orthogonaux et orientés nord-ouest/sud-est et nord-est/sud-ouest, délimitent au moins deux espaces, oriental et occidental, au sein desquels sont érigés des bâtiments de stockage et d’habitat ainsi que des enclos fossoyés de forme carrée de 10 à 15 mètres de côté environ (excepté l’enclos 3, rectangulaire, de 15  x 18 m) ceinturant un bâtiment reposant sur quatre puissants poteaux. Enfin, on note la présence d’un puits cuvelé en bois dans l’angle sud de l’espace occidental. Les données stratigraphiques témoignent de réaménagements tout au long de cette période avec le comblement dans l’espace oriental d’un fossé curviligne, le creusement de deux fossés parallèles correspondant probablement à un chemin dans l’espace occidental, l’installation des enclos 2 et 7 sur des fossés du premier état, de l’enclos 9 après abandon de l’enclos 12 et reconstruction des enclos 1, 2 et 3 deux fois voire trois fois pour le dernier. En outre, les données chronologiques issues de l’étude du mobilier céramique confrontées aux datations radiocarbones confirment une installation progressive mais continue de l’ensemble des structures entre le IIe et le Ier siècle avant J.-C.

Une dernière restructuration du réseau fossoyé marque une seconde phase d’évolution (Phase II). Deux ensembles de fossés orientés nord-ouest/sud-est délimitent un nouvel espace central, enserrant les enclos 7 et 8 et tout un ensemble de bâtiments et de fosses de rejets. S’il reste difficile de déterminer la période d’installation des bâtiments présents dans ce secteur eu égard aux nombreuses traces de transformation et de rénovation, il n’en demeure pas moins que seules ces structures possèdent des indices de permanence d’utilisation puis d’abandon avec un mobilier céramique attribuable au premier siècle après J.-C. confirmé par les datations radiocarbones. En outre, les fossés bordant cette zone sont définitivement comblés entre 85-90 et 120 après J.-C. Après un long hiatus, le site est réoccupé à la période moderne ou peut-être à la fin du bas Moyen Âge (Phase III) par le biais d’un réseau fossoyé et de limites de parcelles reprenant les axes nord-ouest/sud-est et sud-ouest/nord-est hérités de la période laténienne.

Le site de Neuville-en-Ferrain Le Petit Menin est singulier à bien des égards, par une organisation rigoureuse de l’occupation délimitée par un système fossoyé quasi-orthogonal, par la présence sur une surface relativement réduite de 12 enclos quadrangulaires, par l’association de ces structures à des bâtiments contemporains, des structures de stockages et des grands bâtiments dont le plus important d’une surface de 100 m², par l’absence de structures funéraires généralement associées aux enclos quadrangulaires, et par la présence dans les fossés d’enclos les mieux conservés d’os calcinés de porc, de caprinés et de volatiles et, de manière récurrente, de molaires de porc non brûlées évoquant des rituels de consécration par le feu, le tout associé à un abondant mobilier céramique globalement non brûlé et à de nombreux fragments de moule à sel.

 

Christine DENIMAL, Responsable d'opération

Contacter Christine Denimal

 

 

Articles:

Articles

DENIMAL C., « Neuville-en-Ferrain », Bilan Scientifique Régional du Nord-Pas-de-Calais, DRAC Nord-Pas-de-Calais, Service Régional de l’Archéologie, DRAC, SRA, 2013, p. 74-75.

Rapport final:

Rapport final d'opération

Rapport disponible auprès de la DRAC Hauts-de-France, Service Régional de l'Archéologie

Epoque:
  • Tène moyenne
  • Tène finale
  • Haut Empire
  • Moderne
  • Contemporain
Superficie:
18 000 m²
Aménageur:
IMMOCHAN AMENAGEMENT
Plan du site de fouilles: